Manifeste Open Lande

Nous voulons « Réparer la Terre ». Nous voulons en faire notre quotidien. Pas simplement un acte citoyen et ponctuel. Nous voulons en faire notre métier. Nous vous invitons à rejoindre notre mouvement.

Le système Terre s’apprête à quitter la trajectoire qui fait de notre planète un havre pour la vie.

Tout allait très bien pour Gaia jusqu’au jour où Sapiens, lassé de ses journées de chasse et de cueillette, a entrepris d’inventer l’agriculture. Cette affaire a tellement bien fonctionné, que, nous les humains sommes devenus une espèce endémique. La découverte de l’or noir a décuplé notre énergie. Nos activités prospèrent sans limite. 

Oui, mais… Drogués aux énergies fossiles, nous avons détraqué le système climatique, jusque-là le cocon de la vie sur Terre. Nous avons puisé les ressources de notre belle planète et jusqu’à provoquer l’effondrement de la vie sous toutes ses formes : insectes, forêts, rivières, coraux, poissons, plancton, mammifères sauvages, oiseaux communs…  

La Terre est à terre.

Nous ne pouvons continuer de vivre hors-sol. Si nous continuons ainsi, comment nos enfants vont-ils s’alimenter en nourriture et en eau, se déplacer, travailler, vivre ensemble en paix, voire vivre tout simplement ? 

Nous ne pouvons plus faire comme si nous ne savions pas. L’état et le devenir de la Terre est soigneusement documenté par des femmes et des hommes qui ont dédié leur vie à la connaissance, à la science. Merci à elles et eux : nous avons décidé de les écouter. 

Nous ne voulons plus travailler pour des projets dont la logique comptable serait la seule boussole et qui mèneront notre génération et celle de nos enfants vers un monde chaotique. 

Le défi est ambitieux, vertigineux même. 

Mais nous disposons de ressources colossales : la connaissance, la culture, un brin de technique, et, parfois, d’intelligence collective. Nous disposons de ressources financières au-delà de ce qui est nécessaire pour changer radicalement. Ces ressources sont « juste » très mal réparties. 

La crise du vivant ne sera pas enrayée en optimisant le logiciel qui nous a collectivement conduits ici, ou en invoquant la magie d’une technologie sans éthique. Nous voulons changer de système de pensée. Nous ne voulons pas de l’économie de guerre. Nous voulons porter un projet inédit et ambitieux de civilisation, de coopération et d’entraide. 

Notre projet tient en ces quelques mots : Réparer la Terre, relever le défi de la préservation de la vie.

L’agriculture écologique nourrit les humains et « répare la Terre ». Elle a fait ses preuves. À son image nous voulons nous inspirer des 3,8 milliards d’années d’évolution de la vie qui ont fait la magie du vivant et la beauté de la Terre. Nous voulons puiser idées et techniques dans ce gigantesque laboratoire de R&D qu’est la nature, notre berceau. Nous voulons aussi inventer une économie légère, qui épouse les lois de la nature, ne produit plus de déchets, privilégie l’usage à la propriété, s’inspire des low tech.

Nous voulons réparer la Terre, ré-ensauvager le monde, construire nos villes comme des forêts, réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Nous voulons le faire au travers d’activités innovantes, conjuguant la sobriété des usages et la créativité du design. 

Nous écoutons les scientifiques et les artistes nous inspirent : ils vont nous aider à désirer un monde différent, qui préfère la prospérité à la croissance, où l’audace des entrepreneur.e.s est indissociable de la solidarité avec tous les vivants.  

Ce projet existe déjà, ici, là et là aussi.

Les initiatives ne manquent pas. Ensemble, elles formeront une vague puissante de transformation du projet humain. Le chemin est long, le succès incertain. Mais nous préférons consacrer notre énergie à l’émergence d’un projet incertain et plein de sens, plutôt qu’à la perpétuation d’un « modèle » sans boussole, vide de sens et dont l’issue nous apparaît funeste. 

L’idée n’est pas neuve mais nous connaissons un momentum. La gravité de la situation est admise et elle touche nombre d’entre nous au cœur. Ce cœur, qui est aussi le siège du courage, nous invite à prendre de la hauteur, à interroger notre raison d’être, à nous demander ce qui fait notre richesse. Notre cœur nous invite à créer, Entreprendre au service de la Terre et du bien commun. 

Nous sommes entrepreneurs, designers, artistes, indépendants, paysans, salariés en conversion. Nous ne savons pas tout, mais nous ne manquons pas de talent. Nous ne savons pas où le chemin que nous avons choisi nous mènera, mais nous nous y engageons avec force et détermination. Et, surtout, nous le faisons avec cœur, en intelligence collective et avec joie. 

Réparer la Terre est un grand projet de société.

C’est aussi un beau métier.

Si celui-ci vous touche, rejoignez-nous.