l’équipe

Nous vous aidons à développer votre impact positif

Walter Bouvais a été éditeur de presse dans une vie précédente : il a cofondé et dirigé le magazine numérique et papier Terra eco : 15.000 abonnés, 400.000 lecteurs online et offline, 1 million d’auditeurs touchés via les partenariats radio et télé. Entrepreneur, auteur et conférencier, il est passionné d’impact et du vivant. Il copilote le développement d’Open Lande et pilote les programmes d’inspiration. Walter est président de la SAS Open Lande.

Pascale Guiffant a consacré une partie de sa vie professionnelle à sillonner les bidonvilles du monde entier. Le programme Eau pour tous, qu’elle a piloté, a permis de connecter 14 millions de personnes à l’eau et aux services essentiels. Elle a également assuré la direction adjointe de la RSE du groupe Suez. Elle copilote le développement d’Open Lande et pilote les programmes de transformation et d’innovation intégrant l’impact social et environnemental. Pascale est directrice générale de la SAS Open Lande.

Marine Laurent a fait ses gammes dans le secteur des événements et de la culture, au sein de l’agence Siny & Ooko, pour laquelle elle a dirigé plusieurs lieux culturels. Elle pilote le QG d’open Lande à Nantes, dont elle assure la programmation. Elle développe également les séminaires « agitateurs d’idées et de talents », qui ont déjà fait vibrer plus de 3000 personnes.

Sylvain Mauger a managé la transformation numérique de la billetterie Fnac.com, avec le passage de 12000 à 2 millions billets. Il a participé à plusieurs projets de lab d’innovation produits et services, avant de diriger une équipe de 50 ingénieurs dédiés à transition énergétique au sein de la startup EP. Il pilote les formations à l’impact d’Open Lande et notamment le programme #Capsule.

Et aussi...

La Team Open Lande ce sont aussi : Gwennig Duigou, aux manettes de la communication-marketing. Lise Feuvrais, qui veille à l’administration du projet et à sa bonne gestion. Anne Nicolas, entrepreneure retournée sur les bancs de l’école, en stage Open Lande sur la production du Parcours d’impact. Renaud Combes, accompagne les hôtes d’Open Lande dans la germination et la mise en forme visuelle de leurs idées.

Le projet Open Lande, c’est aussi une association d’intérêt général. Nathalie Villemer, de retour de quelques années à Londres, participe à la stratégie de financement et préside l’association Open Lande.


Notre écosystème

Open Lande, c’est également une communauté de plus de 50 professionnels, entrepreneurs, designers, artistes, experts, facilitateurs, communicants… Leurs regards professionnels, leurs collaborations, leurs coups de main quotidiens nous aident à ancrer Open Lande dans le paysage français.

L’équipe ne demande qu’à grandir. Il y a de la place pour toutes les formes d’énergie : rencontrons-nous !

Nos partenaires (mise à jour en cours)

Une fois la vision partagée, une fois le cap défini, juste avant de se lancer, on s’est mis d’accord sur deux ou trois petites choses.

Bien commun Y contribuer, c’est la finalité d’Open Lande. On parle d’impact, écologique, humain, culturel, économique. Nous l’appelons l’économie régénérative : « réparer la Terre ».

Créativité et excellence C’est notre leitmotiv. L’énergie créatrice, quelle que soit sa forme, est un moteur pour accélérer la transition. Alors, que ça fuse, que ça pétille ! Mais avec talent, agilité et excellence.

Inspiration et expérimentation Si nous voulons relever les défis, écologiques et sociaux notamment, commençons par déconstruire les modèles du XXe siècle. Pour transformer en profondeur notre façon de vivre, de produire, de consommer, ne nous contentons pas de parler : expérimentons, mesurons. Si ça fonctionne, inspirons les autres et essayons de propager.

Coopération Nous ne sommes pas naïfs. Nous savons de quel bois le monde est fait. Mais nous privilégions toujours la coopération à la compétition.

Bienveillance et convivialité Nous n’allons pas nous faire mal sous prétexte de changer le monde. Alors commençons par nous changer nous-mêmes. Laissons les ego au placard pour travailler dans la sérénité, dans le respect de l’autre et de ses différences. Et buvons des coups ensemble de temps en temps !

Équité et diversité Ce n’est pas le plus simple. Veillons déjà à ce que les femmes et les hommes aient autant de droits et de devoirs, et inversement.

Progrès (humain) et droit à l’erreur C’est ce à quoi nous souhaitons participer. Nous essayons nous aussi de progresser, tout le temps et à tous niveaux. Mais nous considérons que l’erreur est humaine. Se planter parfois, c’est le signe qu’on a essayé.