Jean-Pierre Goux à Open Lande – L’exploration spatiale au chevet de notre humanité

Open Lande accueille Jean-Pierre Goux, auteur et cofondateur du projet Blue Turn, le 8 novembre. Depuis la mission Apollo 17 en 1972, l’exploration spatiale nous a permis de mieux comprendre… la Terre. C’est ce dont témoigne son roman Siècle bleu. Un récit haletant, qui sort aux Éditions de la Mer salée, autour duquel Jean-Pierre Goux débat avec nous.

Jean-Pierre Goux, auteur de Siècle bleu et cofondateur du projet Blue Turn - Crédit : Editions la Mer Salée, Open Lande, CC Stéphane Roger / Flickr
publié le 14 octobre 2018 par La Team

[Le 8 novembre à 19h00, Open Lande vous invite à une rencontre-débat avec Jean-Pierre Goux. L’inscription, gratuite mais obligatoire, se fait en cliquant ici]


 

En 1972, la mission Apollo 17 photographie la planète Terre pour la première fois en format grand large. Vingt-six ans plus tard, en février 1998, cette image spectaculaire, la plus diffusée au monde, inspire un rêve à Al Gore : faire partager à tous les Terriens la sensation consécutive à l’observation de la planète bleue, blue marble. Les astronautes appellent cela l’overview effect.

Conscience planétaire

« Il a été démontré que l’effet combiné de l’apesanteur, de la peur, du silence et de l’exposition grand large à la Terre vue depuis l’espace, qui tourne avec un rythme lancinant, crée les conditions d’une expérience mystique. Le début d’une conscience planétaire… », explique Jean-Pierre Goux, présentant Blue Turn, le projet qu’il a cofondé avec Michaël Boccara.

Le défi d’Al Gore à la NASA

Du rêve initial d’Al Gore, malheureusement partiellement avorté, est né le projet Blue Turn. Avec celui-ci, Jean-Pierre Goux et Michaël Boccara ambitionnent de faire vivre à tous, petits et grands, cet overview effect. Si cette expérience demeure réservée à quelque 550 astronautes qui ont pu voir la Terre depuis l’espace, le vice-président des États-Unis Al Gore ouvrit donc une voie, en lançant à la NASA le défi de retransmettre en direct les images de la Terre captées depuis l’espace.

Mission DSCOVR

Chauffée à blanc, la NASA entreprit de lancer un satellite, DSCOVR, situé en un point de l’espace savamment calculé, capable de filmer la Terre éclairée par le soleil et d’envoyer ces images en temps réel ici-bas. La suite de l’histoire, qui vit le projet partiellement torpillé par George W.Bush, tient à la lutte sans merci entre les forces progressistes et conservatrices américaines. Cette saga a non seulement inspiré à Jean-Pierre Goux Blue Turn, mais aussi le roman Siècle bleu.

 

Vu d’artiste du satellite DSCOVR, situé au point L1, lui permettant de photographier la Terre – Copyright NASA / Robinson Meyer

 

Roman Siècle bleu

Blue Turn, tout comme l’écriture, constituent pour Jean-Pierre Goux le meilleur des moyens pour éveiller les consciences. Mêlant saga spatiale, espionnage, espoir et chamanisme, Siècle bleu suit ainsi la trace d’Abel, un utopiste œuvrant pour la survie de la planète. La réédition de ce roman palpitant, publié en deux tomes, a été assurée grâce au soutien d’une campagne de financement participatif.

 

 

En savoir plus :


9949f332cef2d2d4db813806ca02a7ebZZZZZZZZZZZZ